vendredi 4 octobre 2013

La mentalité d'un voleur

Il est bon de s’intéresser à la mentalité des voleurs étant donné qu'en France ils sont plus nombreux que des morpions et qu'ils piquent plus que des moustiques.

Tout d'abord un voleur n'a aucun sens moral, aucune éthique et aucun remord. C'est important parce que cela signifie qu'il ne faut jamais accorder sa confiance à un voleur.

Un voleur pense qu'en France il jouit d'une certaine impunité, il sait qu'il peut faire confiance en la faiblesse de notre système judiciaire et qu'il ne risque pas grand chose à exercer son métier de voleur. En moyenne un cambrioleur frappera une à deux fois par semaine alors qu'un voleur dans la rue frappera au moins une fois par jour.

Les systèmes de sécurité ne lui font pas peur parce qu'il sait que seule la police est armée et le temps que celle-ci soit prévenue il aura le temps de faire son affaire.

Si jamais il se fait arrêter, le voleur sait que les prisons sont pleines et qu'il peut compter sur Christiane Taubira, la ministre de la justice, pour le remettre en liberté.

En fin de compte, en ces temps de crise et d'impuissance gouvernementale avec un président comme François Hollande, les voleurs ont de beaux jours devant eux.