vendredi 23 septembre 2016

Self-défense ou sport de combat

Voici une vidéo d'une émission opposant un représentant du MMA et un de la self-défense.


MMA vs SELF-DÉFENSE : DIABATÉ vs ROPERS !!!

Comme on peut le voir, les arguments de chacun sont pertinents.


Franck Ropers à la rencontre des jeunes des cités

J'ai regardé les premiers UFC, quand la seule règle était qu'il n'y a aucune règle.
Tous les participants venaient d'horizons sportifs différents : karatéka, judoka, boxeur thaï, pratiquant de boxe anglaise ou de kung-fu, etc. Chacun croyait que son art-martial était le meilleur et voulait le prouver au reste du monde.
A partir du 2ème ou du 3ème UFC, un pratiquant de ju-jitsu brésilien montra que son art était le meilleur parce qu'il était capable de jeter n'importe quel combattant au sol, puis de le forcer à abandonner au moyen d'une clé ou d'une autre prise de soumission.
Tous les combattants au monde comprirent qu'il ne suffisait pas d'être un bon striker, car le MMA était un sport complet qui nécessitait d'être bon debout et au sol.
Suite à des blessures graves et à des combats qui s'éternisaient, des règles sont apparues au MMA et les combattants de l'UFC perdirent peu à peu la spécificité de leur art martial au profit d'une uniformité dans leur façon de se battre. Le MMA était devenu un sport de combat à part entière.


Brutal beginnings of the UFC


MMA - The Early Years - Crazy How Much Things Have Changed!


TOP BLODIEST moments in UFC HISTORY!!!18+

Il n'y a pas si longtemps, il était fréquent que le meilleur combattant d'une école de kung-fu défie le meilleur d'une autre école de combat afin de prouver que son style (ou le style de son maitre) était le meilleur.


Démonstration de Krav Maga

Mais comment prouver qu'une technique de self-défense comme le krav maga est meilleure que le systema ? Pourrait-on faire combattre à l'UFC des adeptes de self-défense alors même que certaines techniques de self-défense sont interdites par l'UFC ?
Lorsqu'il n'y avait aucune règle à l'UFC, cela aurait été possible. Mais aujourd'hui, qui oserait autoriser des combats où l'on peut étrangler son adversaire, le frapper aux yeux, aux parties génitales et autres coups pouvant générer une incapacité physique définitive.


Science du combat - l'Autodéfense

En attendant de trouver un moyen pour juger de l'efficacité de tel ou tel système de self-défense, voici une vidéo ou des scientifiques ont prouvé l'efficacité de certains gestes d'auto-défense.

Thierry Cumps
Diplômé en sécurité et secourisme CQP APS, ERP, IGH, SSIAP, équipier de 1ère intervention, AFPS et SST. Titulaire de la carte professionnelle des agents de sécurité. Diverses habilitations (palpation, fouilles, etc.). Ancien sous/officier de l'armée de l'air, titulaire du CAM.

A lire : Un jour ou l'autre, vous subirez une agression

dimanche 11 septembre 2016

La sécurité va devenir la première préoccupation des français

Le Premier ministre français Manuel Valls a fait le point sur la menace terroriste qui pèse sur la France lors d'une interview dimanche sur la radio française Europe 1 en affirmant que des attentats sont déjoués "tous les jours" et que la menace est "maximale". "Cette semaine, au moins deux attentats ont été déjoués, au moment où je vous parle, les services sont tous les jours en alerte", a-t-il ajouté, précisant qu'il y a "près de 700 djihadistes français ou résidant en France qui combattent aujourd'hui en Irak et en Syrie, dont 275 femmes et plusieurs dizaines de mineurs".

La multiplication de projets d'attentats islamiques sur le sol français n'est pas un hasard. Comme l'a dit François Hollande, nous sommes en guerre. Il s'agit d'une guerre de valeurs. Une guerre entre nos valeurs de liberté et de démocratie longtemps défendues par la France et l'idéologie islamique qui veut imposer la terreur en Occident afin de s'emparer du pouvoir.
Les français doivent comprendre que la sécurité est devenue leur principale préoccupation. Il s'agit simplement d'une question de vie ou de mort. Nous ne pouvons assurer la sécurité de l'ensemble des français. Cela aussi ils doivent le comprendre.

L'armée et la police ont des sites et des personnalités à protéger.
La sécurité privée a aussi ses propres missions qui relèvent pour la plupart du privé. Si nous intervenons parfois sur la voie publique ou si nous effectuons parfois des missions qui relèvent de l'ordre public, c'est toujours par décision de l'autorité de l’État.

Si l'avenir est incertain, celui-ci n'est pas écrit et il nous appartient de nous préparer à toutes les éventualités dans le respect des lois républicaines. Vous pouvez me contacter par le biais de mon association : www.cumps.org
sécurité

Thierry Cumps
A lire : Vivre avec le terrorisme : ce qu’Israël nous enseigne
Alors que les attentats se sont multipliés en Europe ces derniers mois, nous risquons de devoir nous habituer à vivre avec le terrorisme. Israël, démocratie régulièrement menacée par le terrorisme, peut nous apprendre beaucoup. C’est pourquoi nous avons interrogé Corinne Sauer, du think tank JIMS, basé en Israël.

Droit au port d’armes et sécurité privée pour contrer le terrorisme
La sécurité des citoyens ne viendra pas de l’État, ou au moins pas exclusivement. Israël a su associer fortement la société civile aux démarches de garantie de la sécurité de ses citoyens comme le souligne Corinne Sauer : « la société civile est très impliquée dans le combat contre le terrorisme en Israël, avec quatre axes clefs : déjà, un service militaire obligatoire pour presque tout Israélien. Ensuite, il est assez facile d’obtenir un permis de port d’armes et de nombreux citoyens sont armés. Cela a permis de stopper de nombreuses attaques terroristes. Troisième axe, même les enfants sont informés tôt sur la conduite à tenir en cas de risque, et les Israéliens n’hésitent pas à prévenir la police tôt. Enfin, de nombreux quartiers ou centres commerciaux ont leurs propres services de sécurité, avec des volontaires ou des entreprises privées ».

Lire la suite ici : Vivre avec le terrorisme : ce qu’Israël nous enseigne

Attention à ne pas armer des personnes qui pourraient devenir des terroristes.
Pour cela, il faudrait que tout détenteur d'une arme à feu fasse l'objet d'une enquête afin de vérifier qu'elle ne soit pas liée à l'idéologie islamique de près ou de loin.

Thierry Cumps
Diplômé en sécurité et secourisme CQP APS, ERP, IGH, SSIAP, équipier de 1ère intervention, AFPS et SST.
Titulaire de la carte professionnelle des agents de sécurité.
Diverses habilitations (palpation, fouilles, etc.).
Ancien sous/officier de l'armée de l'air, titulaire du CAM.


Documents à télécharger gratuitement pour comprendre les stratégies d'implantation de communautés islamiques dans nos pays afin d'y établir la charia : http://www.isesco.org.ma/fr/strategies/